22:41
Evangile de Dimanche
Evangile du jour
Journal spirituel
Prières
Calendrier de Saint Charbel
Guide du visiteur
Publications
Album photo
Vidéo
Amis de Saint Charbel
Autres sites religieux
Livre d'or
Lettres du pays
Contactez-nous
Plan du site
Déclaration de confidentialité
Download the official Application of the monastery Saint Maron - Sanctuary of Saint Charbel on the App Store
Download the official Application of the monastery Saint Maron - Sanctuary of Saint Charbel on Google Play
Visit our Facebook Page
Evangile de Dimanche

Le troisième dimanche du temps de la Résurrection 

Luc 24: 13-35

Les deux disciples d’Emmaüs

13 Et voici que, ce même jour, deux d'entre eux faisaient route vers un village du nom d'Emmaüs, distant de Jérusalem de 60 stades,

14 Et ils conversaient entre eux de tout ce qui était arrivé.

15 Et il advint, comme ils conversaient et discutaient ensemble, que Jésus en personne s'approcha, et il faisait route avec eux ;

16 Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.

17 Il Leur dit : "Quels sont donc ces propos que vous échangez en marchant ?" Et ils s'arrêtèrent, le visage sombre

18 Prenant la parole, l'un d'eux, nommé Cléophas, lui dit : "Tu es bien le seul habitant de Jérusalem à ignorer ce qui y est arrivé ces jours-ci" 

19 "Quoi donc ?" Leur dit-il. Ils lui dirent : "Ce qui concerne Jésus le Nazarénien, qui s'est montré un prophète puissant en oeuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple,

20 Comment nos grands prêtres et nos chefs l'ont livré pour être condamné à mort et l'ont crucifié.

21 Nous espérions, nous, que c'était lui qui allait délivrer Israël ; mais avec tout cela, voilà le troisième jour depuis que ces choses sont arrivées !

22 Quelques femmes qui sont des nôtres nous ont, il est vrai, stupéfiés. S'étant rendues de grand matin au tombeau

23 Et n'ayant pas trouvé son corps, elles sont revenues nous dire qu'elles ont même eu la vision d'anges qui le disent vivant.

24 Quelques-uns des nôtres sont allés au tombeau et ont trouvé les choses tout comme les femmes avaient dit ; mais lui, ils ne l'ont pas vu !"

25 Alors il leur dit : «O coeurs sans intelligence, lents à croire à tout ce qu'ont annoncé les Prophètes » !

26 Ne fallait-il pas que le Christ endurât ces souffrances pour entrer dans sa gloire ?"

27 Et, commençant par Moïse et parcourant tous les Prophètes, il leur interpréta dans toutes les Ecritures ce qui le concernait.

28 Quand ils furent près du village où ils se rendaient, il fit semblant d'aller plus loin.

29 Mais ils le pressèrent en disant : "Reste avec nous, car le soir tombe et le jour déjà touche à son terme." Il entra donc pour rester avec eux.

30 Et il advint, comme il était à table avec eux, qu'il prit le pain, dit la bénédiction, puis le rompit et le leur donna.

31 Leurs yeux s'ouvrirent et ils le reconnurent... mais il avait disparu de devant eux.

32 Et ils se dirent l'un à l'autre : "Notre coeur n'était-il pas tout brûlant au-dedans de nous, quand il nous parlait en chemin, quand il nous expliquait les Ecritures ?"

33 A cette heure même, ils partirent et s'en retournèrent à Jérusalem. Ils trouvèrent réunis les Onze et leurs compagnons,

34 Qui dirent : "C'est bien vrai ! Le Seigneur est ressuscité et il est apparu à Simon !"

35 Et eux de raconter ce qui s'était passé en chemin, et comment ils l'avaient reconnu à la fraction du pain.


Méditation:

L’histoire des 2 disciples d’Emmaüs :

Il est indubitable que la rencontre entre Jésus et les deux disciples d’Emmaüs mérite d’être une leçon spirituelle pour chaque croyant. Elle comprend des significations de plus en plus agréables qui sont en rapport avec la vie de chacun parmi nous et révèlent de plus l’œuvre rédemptrice de Dieu envers nous. Méditons-en alors quelques points. 


1- Les surprises de Dieu et le retour :

Dans leur marche forcée loin du pays des aspirations, l’espoir apparut mais ils ne le connurent pas. Le fils de Dieu apparut et les accompagna dans leur marche. Ils attendraient beaucoup de choses mais ils ne s’attendaient pas à ce que le Seigneur les accompagne. Après lui avoir dévoilé tous leurs soucis, après leur avoir expliqué les Ecritures, après l’avoir accueilli chez eux et après avoir célébré avec eux l’Eucharistie, ils le connurent et prirent compte que la vérité est en Lui et en tout ce qu’il a fait et enseigné.

C’est la bonne attitude du vrai croyant. Malgré toute sa confusion et sa déception pour un moment, il prend compte  que Dieu est avec lui, qu’Il l’accompagne dans sa vie, qu’Il lui donne beaucoup plus qu’il ne l’attendait et qu’Il le rejoint dans l’Eglise et dans ses sacrements. A ce moment là, les espérances du croyant lui reviennent. Il se rappelle des paroles de Jésus aux deux disciples d’Emmaüs que la croix est dans le plan salvateur de Dieu. Il était prévu que Jésus souffre. Le croyant comprend alors que la croix est une réalité qui ne peut être ignorée et qu’elle restera un lieu où l’homme souffre. Cependant, il sait à présent que la croix même est mêlée à la Résurrection et que Dieu a annulé l’effet de la souffrance pénible et a fait de la croix, à travers la souffrance, un moyen vers la vie.


2- les Ecritures et l’Eucharistie :

Si nous imaginons le comportement des deux disciples d’Emmaüs après ce qui leur était arrivé en chemin, nous pouvons les voir se précipiter après avoir vu les apôtres, à feuilleter les Ecritures et à s’appliquer inlassablement à l’Eucharistie. Ils sont conscients que leur joie s’y trouve parce qu’ils y rencontrent Jésus,  compagnon du chemin. L’histoire d’Emmaüs nous guide vers le lieu où résident la rencontre de Dieu et sa compréhension : dans les Ecritures, dans l’Eglise et dans les sacrements. 


Conclusion :

Demandons à Dieu qu’Il laisse nos cœurs brûlés et revenons toujours aux Ecritures, à l’Eglise et à ses sacrements. C’est le plus important. Si nous nous trouvons déprimés pour un certain moment, rappelons-nous que la croix fait partie du plan de salvateur de Dieu et qu’Il est toujours avec nous au cours de notre vie quotidienne. Nous savons que la vie quotidienne de l’homme avec toute sa simplicité, se poursuit en compagnie de celui ressuscité des morts, du point de vue sacrements, avec tout ce qui peut prendre lieu de surprises, de confusions et d’événements imprévus. C’est à ce moment que Jésus, le compagnon du chemin, apparaît et abonde en explications à travers lesquelles il souhaite nous donner le salut et la vie. Nous découvrons alors que nos espoirs sont constants et qu’Il tienne ses promesses et abonde sur nous en charité. 

Nous vous remercions, deux disciples d’Emmaüs, pour tout ce que vous nous avez appris. Nous vous remercions, Jésus, en particulier, d’avoir fait route avec eux et continue à le faire toujours avec nous.